Jazz In Yverdon

Suite No. 3

1976 - 1977

Concert

Milt BUCKNER

et ses

"Lionel HAMPTON Alumni"

avec

Milt BUCKNER, p. org, vbs.
Wallace DAVENPORT, tp. - Buster COOPER, tb.- Arnett COBB & Eddie CHAMBLEE, tenor sax - Earle WARREN, alto sax - André PERSIANY, p. - Roland LOBLIGEOIS, b - Panama FRANCIS, batterie

Yverdon, le 21 mai 1976

Hampton Alumni

Milton "Milt" BUCKNER naquit à St. Louis Missouri, le 10 juin 1915. Piano, orgue Hammond, vibraphone, trombone et arrangeur, Milt jouait de tout avec aisance, mais le piano et l'orgue étaient ses instruments favoris. Il en jouait merveilleusement. Il s'exprimait dans un style très personnel crée de toute pièce par son esprit joyeux et optimiste. Il excellait dans le blues et a laissé des enregistrements de très grande classe. C'était un homme agréable chaleureux, gai et plein de joie de vivre.
Il avait deux frères, Ted, sax alto. disparu en 1975 et George, tp. en 1969. Milt, orphelin à 9 ans il se déplace à Detroit. Son oncle John Tobias tb. l'initie à la musique. En 1930 il présente son premier arrangement à Earl Walton Band De 1941 à 48, puis de 1950 à 52 il joue, dirige et arrange pour l'orchestre de Lionel Hampton.
C'est donc en hommage à ce grand chef que Milt Buckner a réunis le gratin des grands solistes.
Ce fut une sacrée soirée, tant par la qualité des soli que par l'exécution des arrangements écrits par Milt & Persiany !

Earl Warren, as Buster Cooper, tb Wallace Davenport, tp Milt Buckner, p, org Eddie Chamblee, ts Panama Francis, dr

E. Warren, as.- B.Cooper,tb. - W. Davenport, tp. - Milt & A.Persiany,p.- Ed. Chamblee, ts. - Panama, dr.

Concert

SWEETS and JAWS

and

Friends !

with

Harry Sweets EDISON, tp.
Eddie Lockjaw DAVIS, tenor sax.

Gerry WIGGINS, p. - Major HOLLEY, b.
Oliver JACKSON, drums.

Yverdon, le 9 février 1977

Sweets Edison, tp Major Holley, bEd Lockjaw Davis, tsOliver Jackson, drJerry Wiggins, p

Sweets Edison,tp - Major Holley,b - Lockjaw Davis,ts - Oliver Jackson,dr - Jerry Wiggins,p.

Cette soirée eut un succès très particulier. Ces musiciens, assidûment suivis et appréciés par les amateurs, n'étaient par contre, pas très connus du grand public car ils oeuvraient le plus fréquemment au sein d'orchestres célèbres mais leurs noms n'apparaissaient pas à la une des pages publicitaires. C'est plus tard qu'ils se présentèrent au public, dans les Festivals, les tournées de concerts et sur les pochettes des disques avec leurs noms bien en évidence, en tête d'affiche, ce qui les rendirent célèbres et populaires. Néanmoins, ce public confiant et fidèle ne négligea point à se présenter massivement aux portes du Théâtre, le soir de la représentation. Chacun resta sous le charme de cette excellente découverte ! Par chance nous eûmes le loisir de revoir et d'entendre ces grands solistes au sein de formations souvent très différentes sur notre scène du Théâtre d'Yverdon.

Concert

JAZZ and BLUES from KANSAS CITY

with

Jay McSHANN,p - Candy JOHNSON,tenor sax
Claude WILLIAMS, vln - Gene RAMEY, b
Al LEVITT, batterie.

Yverdon, le 1er mars 1977

Candy Johnson,ts Jay McShann,p Claude Williams, vln Gene Ramey, b Al Levitt, dr

Candy Johnson, ts - Jay McShann, p - Claude Williams, vln - Gene Ramey. b - Al Levitt, dr.

Les premières mesures du violon de Claude Williams, sa puissance, la qualité du son et le swing intense dégagé bouleversèrent l'auditoire. Ce choc inattendu, ce frisson d'émotion reste gravé dans nos mémoires d'amateurs de jazz. La surprise étant d'autant plus flagrante que Claude Williams était un musicien quasiment inconnu. Seul, les spécialistes avaient remarqués, dans les discographies et sur les disques, sa présence, en janvier 1937, en tant que guitariste dans l'orchestre de Count Basie.
Encore un mot au sujet de cette soirée. Un imprévu, comme il en arrive fréquemment au cours de ces tournées d'orchestres à travers le Monde. Ce concert du 1er mars 1978 étant la première étape de cette tournée européenne, les musiciens arrivaient donc directement de New York. On constata alors, à l'arrivée, que le batteur annoncé, Gus Johnson en l'occurrence, n'était pas présent. On appris plus tard qu'il avait confondu la date du départ par la faute de février qui n'a que 28 jours. Il attendait le 30 pour se mettre en route ! A part le grand regret de ne pas voir et entendre ce formidable batteur, le remplacement s'effectua après de nombreux appels téléphoniques. C'est finalement à Paris que l'on trouva la perle rare qui s'adaptait parfaitement à ce groupe en la personne d'Al Levitt, batteur américain résidant à Paris.

Concert

Harlem Swing, Sing and Dance.

George KELLY, t.sax - Ram RAMIREZ, p. - Al Hall, bs - Billy BUTLER, g. - Roy GAINES, g. - Roy MILTON, vcl. - Carrie SMITH, vcl - Jimmy SLYDE, tap dance.

Yverdon, le 6 mai 1977

Swing-Ram- Locke, dr

C'est dans l'ambiance des beaux soirs de Harlem des années 1940 que notre public s'est laissé emmené durant le temps de ce concert du vendredi 6 mai 1977 !
Une superbe soirée, non seulement par l'exceptionnelle qualité et l'immense variété de ce programme mais aussi par l'intensité émotionnelle, le plaisir et la joie de vivre diffusée par ce groupe de musiciens, chanteurs, chanteuses et Tap danseurs qui emplissaient la salle et pénétrant ce public très attentif et réceptif à souhait, chauffé à blanc et swinguant à plein coeur !

La présence de noms célèbres, tels

Roy Milton - Ram Ramirez - Hal Hall - Eddie Locke,

signifiait aux amateurs des souvenirs de superbes albums enregistrés, pas toujours sous leurs noms et pas nécessairement pour la même firme. Mais, pour l'autre partie du public, ces musiciens étaient des inconnus, n'ayant pour la plus part jamais participés à une tournée en Suisse. A une exception près:

Ram Ramirez avait joué à Yverdon, mais il y a bien longtemps. C'était lors des très appréciés bals dans la Salle de l'Isle en 1938, alors pianiste de l'orchestre américain du trompettiste Bobby Martin.

Billy Butler, g Al Hall,b R.Milton,Carrie,J.Gaines

Al Hall, b - Roy Milton, vcl - Carrie Smith, vcl - Billy Butler, g - Eddie Locke, dr - Billy Butler, g



Alt Armstrong